Home Page Image
Prochain événement >

L’assemblée générale annuelle statutaire s’est déroulée le 4 septembre 2016. Elle a été suivie de peu par la visite du Collège Salinis dans le cadre des « Journée Européennes du patrimoine ». Notre prochaine rencontre d’importance aura lieu dans le courant du mois de janvier prochain à l’occasion de l’A.G. de la Fédération des Anciens Elèves des Amicales des Etablissements Secondaires de la Ville d’Auch. Les convocations précisant le lieu, la date et l’ordre du jour, parviendront en temps utile aux adhérents. Un communiqué de presse sera également diffusé.


 



Le Lycée

Cette appellation demande quelques précisions : de quel lycée d'Auch peut-il s'agir ? Il faut savoir que durant de longues année, il n'y eut qu'un lycée dans la ville, le Lycée d'Etat classiqueet moderne de garçons. Il y avait bien sur les bords du Gers un établissement qui préparait les jeunes filles au baccalauréat de philosophie, mais il fut toujours appelé " Collège ".
En 1971 ce " Lycée d'Auch " fut supprimé, ou plutôt continua d'exister mais amputé de son second cycle, et remplacé par le " Collège Salinis " qui accueillait les élèves de la sixième à la troisième.


.Un peu d'histoire…

Le collège d'Auch fut créé en 1543, sous François 1er, par le cardinal de Tournon. Il ouvrit ses portes deux ans plus tard, et ce fut le début d'une longue histoire.
Tenu d'abord par des maîtres laïques et ecclésiastiques, il passa en 1590 aux mains des Jésuites qui en assurèrent avec succès l'enseignement jusqu'en 1762. Les Chapelains de Garaison succédèrent aux Jésuites jusqu'aux heures décisives de la Révolution : la suppression des dîmes porta alors un rude coup aux finances du collège et, d'autre part, le recrutement d'ecclésiastiques assermentés pour l'enseignements'avéra difficile. Le collège avait vécu.
Il fut remplacé par une école nationale provisoire puis par l'école centrale du Gers, elle aussi éphémère.
En 1808, un décret de Napoléon créa une " école secondaire provisoire " qui, en 1833, fut transformée en collège royal (ou lycée de troisième classe).